Criar um Site Grátis Fantástico
L'Origine de la violence streaming avec sous-titres 2160p

Ă€ l'origine

Synopsis et détails

Philippe Miller est un escroc solitaire qui vit sur les routes.
Un jour, il découvre par hasard un chantier d'autoroute abandonné, arrêté depuis des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées.
L'arrêt des travaux avait été une catastrophe économique pour les habitants de cette région.
Philippe y voit la chance de réaliser sa plus belle escroquerie. Mais son mensonge va lui échapper.

Distributeur EuropaCorp Distribution

RĂ©compenses 2 prix et 28 nominations

Voir les infos techniques

Année de production 2008

Date de sortie DVD 24/03/2010

Date de sortie Blu-ray 24/03/2010

Date de sortie VOD 12/03/2013

A l'origine a valu Ă  Emmanuelle Devos le CĂ©sar de la meilleure actrice dans un second rĂ´le.

Come-back!

Alors qu'il le croyait disparu depuis des années, Xavier Giannoli a été recontacté en février 2010 par Philippe Berre, l'escroc qui a inspiré le personnage de Philippe Miller. Interpellé début mars à Charron, l'homme de 56 ans s'était présenté trois jours avant auprès de la mairie pour proposer ses services, se disant fonctionnaire du ministère de l'Agriculture, spécialiste du déblaiement et du nettoyage. Interrogé à ce sujet, le cinéaste reste p. Lire plus

Présenté en Compétition à Cannes

A l'origine a été présenté en Compétition au Festival de Cannes 2009.

12 Secrets de tournage

Dernières news

NEWS - Films Ă  la TV

mercredi 22 février 2017

NEWS - Films Ă  la TV

mercredi 22 février 2017

Vous ne savez pas quoi regarder ce soir. La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme.

NEWS - Films Ă  la TV

mercredi 2 novembre 2016

Vous ne savez pas quoi regarder ce soir. Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir à la télévision.

11 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer.

L'escroc Philippe Berre, qui a inspiré le cinéma, auteur d'une nouvelle supercherie lors de la tempête

Des équipes de secours regardent une voiture immergée, le 3 mars 2010 après le passage de la tempête Xynthia à Charron.

Après avoir embobiné une commune de la Sarthe en prétendant relancer le chantier d'une autoroute, trame du film "A l'origine", l'escroc Philippe Berre a été interpellé dimanche en Charente-Maritime où il passait pour un agent venu aider les sinistrés de la tempête Xynthia.

Plus de dix ans après sa première supercherie, c'est au volant d'un 4X4 kaki équipé d'un gyrophare que Philippe Berre, 56 ans, a débarqué le 3 mars au poste de commandement de Charron, une commune dévastée par la tempête.

Il s'est présenté comme un fonctionnaire détaché du ministère de l'Agriculture avec de l'expérience en matière de déblaiement et nettoyage, raconte le maire, Jean-François Faget.

"Il avait l'air sympathique et je n'avais aucune raison de me méfier", se souvient l'élu charentais. Pendant quelques jours, l'escroc, qui a été condamné à cinq ans d'emprisonnement par le tribunal de Mâcon dans l'affaire qui a inspiré le film "A l'origine", a transporté des hauts fonctionnaires à bord de son véhicule tout terrain, volé quelques jours auparavant.

"Il s'est rendu utile mais n'a jamais eu aucun contact avec les sinistrés", explique M. Faget.

"Quand il est arrivé, avec un véhicule officiel et un gyrophare bleu, il s'est présenté comme un fonctionnaire détaché par le ministère de l'Agriculture" venu aider la commune sinistrée, a expliqué à l'AFP le maire de Charron, Jean-François Faget.

Mais dimanche, l'élu est intrigué par le comportement de ce soi-disant ingénieur. "Je l'entendais parler de matériel qu'il souhaitait commander", se rappelle l'édile. Aussitôt, il décroche son téléphone pour s'assurer auprès de la préfecture que ce curieux personnage a "bien les pleins pouvoirs" pour agir.

Dans la foulée, les gendarmes interpellent M. Berre, aussitôt placé en garde à vue à Marans. Un mandat de dépôt devait lui être notifié mardi après-midi en vue de son incarcération dans un établissement pénitentiaire à Vivonne (Vienne), selon une source proche de l'enquête.

"Il venait vraisemblablement pour se rendre utile, mais à quelles fins? Je ne le sais pas et est-ce que lui-même le sait ?", s'est interrogé mardi Xavier Giannoli, qui s'était inspiré de sa vie pour son film.

Philippe Berre, qui est incarné par François Cluzet dans le film "A l'origine" de Xavier Giannoli, a été condamné en novembre 2009 à cinq ans de prison pour des faits commis dans l'Aube mais aussi dans d'autres départements, selon le quotidien Sud Ouest qui a révélé son interpellation à Charron dans son édition de mardi.

"C'est toute l'étrangeté de ce personnage complexe, contradictoire, qui dit beaucoup de choses sur notre époque", estime le réalisateur qui l'avait rencontré récemment.

"Il avait repris contact avec moi il y a quelques semaines. J'ignorais qu'il était recherché, je n'avais plus de nouvelles de lui depuis une dizaine d'années, je pensais même qu'il avait disparu", a déclaré le cinéaste à l'AFP qualifiant ce contact d'"amical".

Sous-titré "Est-ce un escroc ou héros ?", "+A l'origine+ est librement inspiré d'une période de sa vie; il propose une interprétation de sa personnalité complexe; il en donne une vision que j'espère humaniste", dit Xavier Giannoli, qui a enquêté sur son escroquerie sarthoise datant des années 1990.

Le 11 novembre, au moment de la sortie du film, l'arnaqueur, qui est interprété par François Cluzet, était dans la nature.

"Je crois qu'il n'a pas vu +A l'origine+, mais il en a beaucoup entendu parler. J'étais étonné qu'il ne se manifeste pas pendant le Festival de Cannes", où le film était en lice pour la Palme d'or l'an dernier.

"Il me disait toujours: +L'important pour moi, c'était que vous montriez que j'ai bien fait mon travail+", a conclu le cinéaste.

Au moment de la sortie du long métrage, l'escroc était condamné à cinq ans de prison pour des faits commis dans l'Aube mais aussi dans d'autres départements, selon le quotidien Sud Ouest qui a révélé cette interpellation.

Le jugement avait été rendu par défaut car il ne s'était pas présenté à la barre.

Un excellent film porté magnifiquement par le désarroi de François Cluzet, dépassé par son rêve de bâtir. Plus victime de ses propres névroses qu'escroc, le personnage réussit néanmoins à redonner espoir à touteune région sinistrée et faire validr son projet par a DDE. ne pas manquer.

François Cluzet et decidement un excellent acteur. Le film est très bon du debut a la fin. A voir !

Ce film est joué à la perfection. Emmanuelle Devos est très touchante dans son rôle de maire du village. François Cluzet est quant à lui, admirable, il est vu comme le messie, dans cette région de France ou le chômage est roi, car promet travail et avenir meilleur pour tous.
Un film Ă  ne pas manquer !

Incroyable histoire, heureusement ou malheureusement vraie, sinon on aurait du mal à croire tout ça. L'interprétation de François Cluzet est excellente comme d'habitude. Seul bémol l'histoire d'amour entre la maire et le "héros". qui doit être une invention du réalisateur et n'ajoute pas grand chose au film pour moi.

Très beau films, magnifiques acteurs, scénairo ciselé, y a pas à dire, cette qualité fait un bien fou dans le paysage du cinéma français (surtout quand on le compare aux récents Petits mouchoirs. )

Il faut dire que le film d’arnaque bifurque vers quelque chose de beaucoup plus profond. le petit mec minable devient un chef de chantier, il est aimé, respecté, et il en oublie presque que tout cela est complètement irréel. Dans cette douce folie, il ne parvient plus à s’arrêter et, au fur et à mesure que son entreprise tombe en lambeaux, lui y croit de plus en plus. Le besoin de reconnaissance et le besoin des autres en général qui passe avant l’arnaque et le pognon. le message est simple, mais tellement bien illustré qu’il passe tout seul

Rappelons aussi que Cliff Martinez fait la BO du film et ça participe grandement a l'émotion du film.